Le domaine de Volpelière : un projet collectif

Les activités du Domaine de la Volpelière se redéploient depuis 2014. Après une discussion et les conseils de Pierre Rabhi, les terres agricoles ont été transmises à un fonds de dotation pour donner une dimension de bien commun au projet.

L’ambition pour la propriété agricole est de réfléchir, expérimenter et mettre en œuvre des techniques agroécologiques sur une grande superficie afin de proposer des solutions réalistes à la production agroécologique à l’échelle d’une population et répondre au projet alimentaire territorial. Les productions agricoles centrées sur l’élevage de chevaux, les pâturages et les grandes cultures se diversifient avec du maraîchage qui tend vers un respect des principes de la culture biologique de plus en plus exigeants. Des arbres et des haies sont progressivement plantés sur le domaine pour développer l’agroforesterie et favoriser la biodiversité.

Cette démarche associe les quatre structures installées sur le domaine de la Volpelière : la ferme polyculture-élevage en agriculture biologique (La ferme de la Volpelière), l’école-collège associative alternative accueillant des enfants de la maternelle à la 3e (Ecole du Domaine du Possible), une association valorisant la production locale et la cuisine bio (Atelier Terre et Saveurs) et un centre de formation et de recherche dédié à l’agroécologie (Université Domaine du Possible). Actuellement 27 personnes travaillent sur le domaine (18 pour l’Ecole, 2 pour l’Atelier de cuisine, 4 pour l’agricole, 3 pour l’Université). Des activités diverses s’y développent : enseignement, formation professionnelle, recherche scientifique et participative, cours d’équitation, stages culinaires, productions maraîchère et aviaire, grandes cultures de blés, de sainfoin, de sorgho, amandiers et oliviers en agroforesterie, élevage de chevaux, …  Mais d’autres sont également accueillies : rencontres, colloques, stages, …

L’objectif est la création d’un écosystème agri-culturel constituant une économie symbiotique et locale liant Education – Formation – Expérimentation – Production – Recherche en agroécologie. Le projet collectif se met en place et se structure et son développement s’inscrit dans une période de 10 ans.

© 2018 Université Domaine du Possible. Tous droits réservés. WordPress thème par Dameer DJ.